Biographies

 

Anne - Hélène  Moens

Soprano

Artiste aux multiples facettes, Anne-Hélène Moens l’est déjà par sa formation musicale commencée à l’âge de 7 ans par l’apprentissage du violon. Après un parcours scolaire classique, elle entre au Conservatoire de Bruxelles puis de Mons, où elle obtient le 1er prix de violon, ainsi que le 1er prix et diplôme supérieur de musique de chambre (dans les classes de Mrs A. Korniscewski, A. Siwy, G. Van Waas...). Parallèlement, elle obtient les prix de chant-concert, chant-opéra, et diplôme supérieur de chant-concert avec distinction (classes de Mr J. Bastin et Mme G. Hartman).


Elle se perfectionne en musique ancienne tant au chant qu’au violon avec Mrs S.Van Dijk, H. Van der Kamp, G. Van Waas, ainsi qu’à la harpe baroque, continuo et musique médiévale (Mme H. Devaere, Mr T. Baete). Elle travaille également le grand répertoire lyrique en tant qu'élève du ténor italien G. Morino, puis avec Mr L. Lopez, et Mme E. Oltivanyi.


Anne-Hélène Moens a chanté avec les ensembles Arsys, Akademia, Collegium Vocale de Gand, Choeur de Chambre de Namur sous la direction, entre autres, de P. Cao, J. Van Immerseel, Ph. Pierlot, Ph. Herreweghe, R. Jacobs, J. Tubéry , J.C. Spinosi...


Elle se produit régulièrement en tant que soliste avec divers ensembles tels que Camerata Vocale, Harmonia Sacra, le Petit Sablon, le Concert Bourgeois... ainsi que dans divers opéras:

        " Les Troqueurs " de A.d’Auvergne (direction : John Whitelaw)

        " Il Ritorno d’Ulysse in patria " de C.Monteverdi (direction : Florian Heyerick)

        " Le Nozze di Figaro " de W.A.Mozart (direction : David Miller)

        " O come Chiare e belle " et " Lo scapolo seduto ", opéras pasticcie d’après Haendel

        " Dido and Aeneas" de H. Purcell à plusieurs reprises.!

et prochainement «Orfeo ed Euridice» de Gluck.



Se pliant avec bonheur aux diverses exigences de la scène, du récital, de l’oratorio et même de la danse (spectacle «Corps-à-Corps» avec le Concert bourgeois), Anne-Hélène Moens propose un répertoire s’étendant de la période baroque jusqu’à nos jours, en privilégiant toujours l’authenticité de style et d’interprétation.


Depuis fin 2009, elle a fondé avec la pianiste Marie-Pascale De Coster, le Duo Infinità qui se produit régulièrement en récital dans quatre programmes différents.


Marie - Pascale  De Coster

Piano

                                    Diplômée des Conservatoires de Bruxelles et Liège, Marie-Pascale De Coster est actuellement professeur de piano et de formation musicale à l’académie de Ottignies-Court-st- Etienne.


                                    Passionnée par le répertoire de musique de chambre, elle a eu l’occasion de se produire en concert avec presque toutes les familles d’instruments, tant en Belgique qu’à l’étranger, et d’enseigner cette discipline au conservatoire d’Anvers. Elle fut ensuite accompagnatrice au Conservatoire de Bruxelles.


                                    Choriste depuis l’enfance, elle a toujours entretenu avec la voix des contacts privilégiés : comme pianiste, en récitals de mélodies ou en accompagnant pendant plusieurs années les stages donnés en Belgique par la chanteuse- pédagogue française Yva Barthélémy, dont elle a appris la technique vocale ; comme chef, en dirigeant un chœur d’enfant ; comme chanteuse, enfin, en faisant partie de l’ensemble vocal «I Quattro Elementi» pendant de nombreuses années avant de rejoindre l'ensemble vocal «Terpsichore», puis de fonder avec d'autres chanteurs l'ensemble vocal professionnel "Alkemia" (2007 à 2009). Un des grands moments de cet ensemble fut la rencontre avec les membres des «King’s Singers» !

                                      Sa passion pour la musique et le son l'ont amenée dans son parcours à rencontrer aussi la "Pédagogie de l'Ecoute - Méthode François Louche", et d’en suivre plusieurs stages  à Paris et dans le sud de la France.


                                       Vivant la musique comme une rencontre perpétuelle entre les êtres humains, Marie-Pascale De Coster a organisé pendant quinze ans les «Petits Concerts du Dimanche Matin» à Ottignies. C’est dans cet esprit également qu’elle a joué en soliste avec l’orchestre de chambre de la Nethen (concerto de Haydn), partageant quelques moments de complicité avec Charles Loos, et accompagné les choeurs Terpsichore (Requiem allemand de J. Brahms), Camerata Vocale (Psaume 42 de F. Mendelssohn) et Quodlibet (Zigeunerlieder de J. Brahms). Pianiste des «Messagères» (deux chanteuses/deux pianistes), elle prépare pour cet automne des concerts sur le thème «Voyage vers l’Est» ; en complicité avec Catherine Feist (pianiste), elle a élaboré plusieurs programmes de quatre-mains, et travaille régulièrement en duo avec Sylvie Sténuit (soprano) et Vinciane Soille (alto).